More

    Traceur IoT : L’outil pour renforcer la sécurité logistique

    Temps de lecture :7 Minutes, 47 Secondes

    L’évolution en matière de gestion des infrastructures a connu un énorme bond ces dernières décennies grâce à l’émergence des solutions de localisation innovantes. L’IoT ou internet des objets figure en haut du podium en ouvrant des possibilités que l’on croyait jusqu’alors inimaginables. Cette technologie permet principalement d’optimiser la traçabilité des objets physiques via des réseaux sans fil grâce à un traceur IoT et générer des rapports très détaillés. En 2022, ce concentré d’innovation technologique valait 544,38 milliards de dollars au niveau mondial. Et loin de s’essouffler, le marché de l’IoT pourra atteindre jusqu’à 3,352.97 milliards de dollars d’ici 2030 (*1).

    Dans les lignes qui suivent, explorez les coulisses des organisations 4.0 qui se tournent vers l’implémentation d’un traceur IoT dans l’encadrement logistique. Une stratégie qui vise à améliorer la gestion des infrastructures sur toutes les dimensions : opérationnelle, sécuritaire et écologique.

    Les défis de l’encadrement logistique en entreprise

    La gestion du matériel représente le cœur d’une entreprise, car c’est à partir de cet organe que se déploient tous les éléments nécessaires à la continuité opérationnelle. Face à ces enjeux, la sphère logistique est confrontée à de nombreux défis qui tournent généralement autour d’une gestion efficace des équipements, des questions de sécurité et de minimisation des risques. À elle seule, la France ne compte pas moins de 78 millions de mètres carrés d’entrepôts et de plateformes logistiques d’une superficie minimale de 5 000 mètres carrés dédiés au stockage de sa production (*2). Ces chiffres datant de 2018 reflètent déjà les défis auxquels les gestionnaires de la logistique étaient confrontés au quotidien. Mais de l’eau a coulé sous les ponts, et depuis cette époque, les exigences comme les opportunités ont significativement évolué.

    Parmi les changements qui se sont opérés ces dernières années, nous avons eu droit à une avancée rapide des technologies d’informations et des IoT. La majeure partie des biens tangibles sont désormais munis de dispositifs qui les relient à une base de données informatique en vue d’une meilleure prise en main. Par conséquent, les approches de gestion des actifs en entreprise doivent également faire peau neuve en y intégrant les dernières avancées technologiques Parmi ces démarches, le recours à l’automatisation intégrale de la gestion du matériel, le suivi GPS en temps réel grâce à un traceur IoT, et même la mise à profit de l’IA.

    Il est donc clair que le passage à la digitalisation et la numérisation des processus organisationnels n’est plus une option, mais une véritable nécessité. Ceci est valable aussi bien pour les multinationales que pour les plus petites entreprises qui souhaitent percer dans cet univers ultra-connecté. En effet, à l’issue d’une enquête mondiale menée par le consortium McKinsey auprès de 250 expéditeurs et prestataires de services logistiques, les investissements technologiques devraient connaître un accroissement important dans les prochaines années. Les résultats de l’enquête suggèrent également que “si une entreprise ne réimagine pas sa façon de travailler avec la technologie – tout en développant de nouvelles capacités révolutionnaires – il pourrait être plus difficile que jamais d’obtenir le retour sur investissement escompté des engagements technologiques.”(*3).

    Ce constat prend tout son sens lorsqu’on sait que le marché de l’IoT a le vent en poupe depuis que les dirigeants d’entreprises se lancent davantage dans cette voie. D’autres sources sérieuses affirment d’ailleurs que les investissements dans l’IoT devraient atteindre 15 000 milliards de dollars d’ici 2025 (*4).

    Internet des objets : L’essentiel de la technologie au service de la gestion logistique

    Au vu de l’étendue du chantier auquel les entreprises sont confrontées, l’IoT s’annonce comme une solution salvatrice pour une gestion efficace des infrastructures. Plus qu’une simple géolocalisation du matériel, cette technologie élève le niveau de suivi et de sécurisation à travers une collecte en temps réel d’une grande quantité de données et en toute transparence. Ces dernières sont utilisées à diverses fins et pour aider à prendre des décisions plus éclairées.

    Toutefois, pour comprendre les rouages des traceurs IoT, il est essentiel de revenir aux bases. De manière générale, voici comment l’internet des objets fonctionne :

    Collecte de données

    Comme leur nom l’indique, les IoT font référence à des objets connectés munis de dispositifs qui servent à capter les informations sur l’objet et les contextes de son utilisation, pour ensuite les retransmettre au centre de contrôle. Selon le modèle de fabrication ou la version technologique, un IoT peut être équipé de cartes à puces, de différents capteurs intelligents, d’antennes, d’actuateurs, de microcontrôleurs, …

    Connectivité

    Afin que les données collectées puissent être transmises et traitées, les IoT sont munis de systèmes d’exploitation (OS) et de moyens de liaison tels que le Wi-Fi, les réseaux cellulaires, le Bluetooth, LoRa, Zigbee, …

    Stockage

    Les données recueillies sont chiffrées et acheminées vers les serveurs dédiés par le biais de protocoles de communication. De manière générale, elles sont stockées, gérées et analysées soit de manière locale sur le dispositif, soit via le Cloud.

    Support de contrôle

    Le suivi et le traitement des données collectées peuvent être consultés sur une base de données accessible via des solutions informatiques ou une application mobile.

    En outre, les traceurs IoT sont munis de batteries rechargeables pensées pour s’adapter aux fonctions qui leur assurent une autonomie suffisante. Et selon les besoins du projet, la collecte des données peut se réaliser en temps réel ou à des intervalles réguliers.

    Traceur GPS et Traceur IoT : Vers un renforcement maximal de la sécurité

    Bien que ces deux notions se rapportent à un contexte axé sur un repérage spatial des objets et des équipements, elles présentent quelques nuances.

    Un traceur GPS (Global Positioning System)

    Également connu sous l’appellation de système de positionnement mondial, il s’agit d’un dispositif qui permet de faire le suivi du mouvement d’éléments physiques (objets, humains, animaux, …) grâce à des signaux spécifiques. Une fois les données géographiques collectées, elles sont transmises et analysées sur différents supports (ordinateurs, appareils mobiles, …). Cependant, la portée de cette solution est assez limitée du fait qu’elle intervient principalement sur la géolocalisation des objets.

    Un traceur IoT (Internet of Things)

    Cette technologie apporte un souffle nouveau au suivi des objets physiques en s’ouvrant à une dimension plus large pour étendre les champs des possibilités. Plus riches en fonctionnalités et en connectivité, ces traceurs nouvelle génération aident entre autres à collecter des informations sur la localisation du matériel, les conditions dans lesquelles un objet est exposé ou son impact sur son environnement direct.

    En dépit de leurs dissemblances, l’internet des objets et le suivi GPS sont des éléments indissociables pour une gestion efficace des matériels et équipements, surtout lorsque les enjeux sécuritaires et financiers sont de taille. Fusionner les potentiels d’un traceur GPS et IoT aide ainsi à garantir une sécurité renforcée.

    En quoi une solution de suivi GPS et traceur IoT comme Timly intervient dans la gestion optimale des ressources matérielles ?

    Le choix d’un traceur IoT ne se fait jamais de manière anodine. Parmi les stratégies gagnantes dans la gestion des actifs au sein d’une organisation, opter pour une solution à visée holistique est la meilleure des alternatives. C’est notamment le cas de Timly, un logiciel de gestion du matériel tout-en-un qui aide à la fois à améliorer les processus organisationnels et à réduire les coûts.

    Le traceur IoT et GPS de Timly vient en complément à un large éventail de fonctionnalités destinées à :

    • Réaliser un inventaire permanent des actifs afin de réduire les erreurs humaines et de recueillir des données fiables en temps réel ;
    • Gérer de manière intelligente les autorisations d’accès et leur utilisation pour éradiquer les vols ;
    • Suivre l’emplacement en temps réel des matériels, outillages, équipements et véhicules, ce qui exclut les risques de pertes ;
    • Programmer et automatiser leur déclenchement ou leur arrêt,
    • Gérer et surveiller leur exploitation pour minimiser les anomalies, détérioration ou les impacts sur l’environnement (émission de CO2 par les véhicules, qualité de l’air et de l’eau, surveillance de la température et de l’humidité pour les objets délicats …)

    Ce suivi rigoureux par un traceur IoT s’applique aussi bien aux objets les plus minimes (outillages et matériels) qu’aux biens de grande envergure (machines industrielles et engins). La solution offerte par Timly s’adresse ainsi à tous les secteurs d’activités en proposant aux entreprises des solutions adaptées à leur champ de spécialisation.

    Une chose est sûre. En plus de l’efficacité prouvée de l’IoT dans la gestion du matériel, Timly met un point d’honneur à la sécurité des données en les stockant sur le cloud, dont les serveurs sont basés en Allemagne. Chaque employé disposant d’un accès peut alors consulter et effectuer les dernières mises à jour en se connectant via un ordinateur ou sur l’application de gestion d’inventaire disponible sur mobile.

    Source : 

    1. Internet of Things (IoT) Market size , share & COVID-19 impact analysis, by component (platform, solution & services), by end-use industry (BFSI, retail, government, healthcare, manufacturing, agriculture, sustainable energy, transportation, IT & Telecom, and others) and regional forecast, 2023-2030 – Fortune Business Insight
    2. Logistique – Statistiques Developpement Durable
    3. Digital logistics: Technology race gathers momentum – McKinsey & Company
    4. IOT : Statistiques et Chiffres Clés (2024) – Sales Hacking

     

    Happy
    Happy
    0 %
    Sad
    Sad
    25 %
    Excited
    Excited
    38 %
    Sleepy
    Sleepy
    13 %
    Angry
    Angry
    13 %
    Surprise
    Surprise
    13 %
    spot_img

    Latest articles

    Related articles

    spot_img